Je suis lauréat(e) de concours

Suspension du délai de validité des listes d'aptitude

 

Ordonnance n° 2020-351 du 27 mars 2020 relative à l'organisation des examens et concours pendant la crise sanitaire née de l'épidémie de CoViD-19 

La crise sanitaire a des conséquences lourdes sur le déroulement des examens et des concours de la fonction publique, dont la plupart ont été totalement interrompus à partir du 12 mars 2020.

Aussi, afin de ne pas pénaliser les candidats dans leur recherche d'un employeur à la suite de leur réussite au concours, et de permettre aux autorités organisatrices des concours de pourvoir aux vacances d'emplois constatées, la présente ordonnance prévoit en son article 8 que le décompte de la période de quatre ans prévue au quatrième alinéa de l'article 44 de la loi du 26 janvier 1984 est suspendu pendant la période courant du 1er janvier 2021 jusqu'à la fin de l'état d'urgence sanitaire soit le 31 octobre 2021.

*************************

Chaque concours donne lieu à l'établissement d'une liste d'aptitude classant par ordre alphabétique les candidats déclarés aptes par le jury.

Depuis la Loi n° 2016-483 du 20 avril 2016 relative à la déontologie et aux droits et obligations des fonctionnaires, la durée d’inscription sur la liste d’aptitude est passée de 3 ans à 4 ans.

L’inscription sur la liste d’aptitude est valable 2 ans renouvelable 2 fois une année maximum (4 ans au total)

-> La liste d’aptitude a une valeur nationale, quel que soit le Centre de gestion organisateur.

-> Cette liste est gérée par le centre de gestion organisateur du concours.

-> Toute personne, inscrite sur une liste d'aptitude est radiée de celle-ci dès sa nomination en qualité de stagiaire ou, en cas de dispense de stage, en qualité de titulaire.

Dès votre nomination, pensez à transmettre votre arrêté de nomination en Centre de Gestion organisateur du concours, afin de mettre à jour la liste d’aptitude.

Pour plus d'information, téléchargez le GUIDE DU LAUREAT.

ACCES SECURISE CANDIDAT / LAUREAT

L'accès à votre espace sécurisé vous permet de consulter vos documents depuis votre inscription au concours jusqu'à votre radiation de la liste d'aptitude.

A partir de cet espace sécurisé, vous pouvez mettre à jour vos données personnelles, vous réinscrire sur la liste d'aptitude et télécharger votre arrêté de nomination si vous êtes recruté en tant que stagiaire dans une collectivité ou un établissement public.

Vous pouvez également recevoir des documents et des informations du centre de gestion, notamment pour les réunions de lauréats.

Vous connecter

Pour les lauréats de concours et demandeurs d'emploi

Vous êtes lauréat de concours et/ou demandeur d'emploi et vous devez trouver un poste.
Avant de commencer toute recherche, il est impératif d’avoir construit un curriculum vitae et une trame de lettre d’accompagnement.

Vous trouverez  les éléments pour vous accompagner dans :

  • Je suis inscrit sur une liste d'aptitude - A quoi sert-elle ?
  • Quelle est la durée de validité de la liste d'aptitude ?
  • En tant que lauréat, comment suis-je informé, accompagné dans mes démarches ?
  • Comment recherche-t-on un emploi ?
  • Je suis nommé, que dois-je faire ?

Télécharger le guide du lauréat

Prenez le temps d’en faire une lecture fine, afin de repérer :

  • les critères objectifs (caractéristiques concrètes : avoir son permis de conduire, exigence de X années d’expérience, mission d’encadrement…) et les critères subjectifs (s’apprécient différemment selon les personnes : avoir le goût du contact, être organisé,…),
  • le grade demandé,
  • la localisation du poste.

Ainsi, si vous ne possédez aucune des « exigences »  ou aucun des « critères objectifs », ne répondez pas à l’annonce. Par contre, les critères « subjectifs » sont aléatoires et peuvent, dans certains cas, être compensés par d’autres atouts : ne vous freinez donc pas systématiquement.

Prenez le temps de vous renseigner, via Internet par exemple, sur la structure de la collectivité, son activité, ses effectifs, la localité, afin d’avoir un maximum d’informations. Ces informations vous serviront à cibler l’emploi recherché, à affiner votre CV et votre lettre, enfin à vous préparer à un éventuel entretien.

Pour un premier emploi, si vous n’avez pas ou peu d’expérience, l’étape de lecture précise de l’annonce est très importante car il s’agit de vous poser des questions au sujet de vos attentes professionnelles, afin d’évaluer vos compétences et vos atouts.

Pourquoi une candidature spontanée ?

Afin d’élargir votre champ de recherche d’emploi et pour multiplier vos chances de recrutement, vous pouvez adresser une candidature spontanée à des employeurs potentiels que vous aurez listés, ciblés.

Le but de cette démarche est de « décrocher » un entretien avec le recruteur et non pas d’obtenir directement un emploi.

Cela peut se faire par :

  • l’envoi d’une lettre de motivation accompagnée de votre CV,
  • la présentation directe à la personne chargée du recrutement,
  • un contact téléphonique.

La lettre de motivation est votre tout premier contact avec un employeur, il est donc important qu’elle vous ressemble et qu’elle soit personnalisée par rapport à l’employeur auquel vous vous adressez.

Pour ne pas faire double emploi avec votre CV et être efficace, elle doit :

  • Intéresser et accrocher
  • Donner des informations complémentaires
  • Mettre en avant vos atouts

A qui adresser ses courriers ?

Avant tout, il faut être conscient qu’une lettre a un destinataire, voire plusieurs destinataires.

Pour les conseils régionaux et généraux, ainsi que pour les établissements tels que le CNFPT, les Centres de Gestion, les OPHLM, les CCAS, les syndicats intercommunaux… il faut s’adresser à Madame ou Monsieur le Président.

Pour les candidatures auprès des Maires, il faut adresser son courrier à Madame ou Monsieur le Maire.

La lettre de motivation est votre ambassadeur. C'est pourquoi elle doit être :

  • Attractive et tonique : prouvez votre compréhension du besoin de l’établissement, vos atouts pour le poste visé
  • Le complément de votre CV : ne parlez pas uniquement de vous. Démontrez votre motivation, c'est-à-dire les raisons précises pour lesquelles vous postulez. Donnez des éléments différents du CV
  • Concise et claire : utilisez des phrases courtes, synthétiques. Une page suffit
  • Impeccable dans sa présentation : laissez des marges, aérez, en allant à la ligne plusieurs fois, veillez à l’orthographe (relisez et faites relire)

Les erreurs à éviter

  • Les expressions négatives : « je n’ai pas pu…. », « il ne m’a pas été possible... »
  • De copier des lettres, des passages...de façon maladroite et impersonnelle…
  • La lettre trop longue et trop tassée, sans paragraphe, sans espace…
  • Les ratures, les taches, l’écriture brouillonne…
  • Les fautes d’orthographe
  • Trop d’originalité
  • Des oublis importants : phrases de politesse, la signature, l’indication de vos coordonnées, votre disponibilité éventuelle
  • Le papier quadrillé ou de mauvaise qualité

Vous trouverez des aides à la rédaction d’un CV et de la lettre d’accompagnement sur le site Internet de Pôle Emploi, rubrique « Des conseils pour votre recherche d'emploi » : www.pole-emploi.fr

Comment structurer votre lettre de motivation

  • L’en-tête : vos coordonnées et celles de la collectivité
  • L’objet : référence de l’annonce ou candidature spontanée
  • L’introduction : elle doit capter le lecteur. Il est primordial de rappeler les informations en lien avec le poste visé et celles recueillies sur la collectivité. Le lecteur doit comprendre pourquoi vous lui écrivez : réponse à une annonce ou candidature spontanée
  • Le développement : citez des exemples tirés de votre expérience et montrez ce que vous pouvez apporter à la collectivité
  • Motivation: montrez ce qui vous intéresse dans l’annonce et faites le lien avec votre propre expérience
  • Apports : citez vos points forts, savoir-faire, qualités et argumentez notamment autour de votre expérience professionnelle
  • Proposez une rencontre
  • La formule de politesse et votre signature

Pour concevoir un curriculum vitae qui vous ressemble, il est intéressant de commencer par repérer ses compétences. La question se pose ensuite de savoir ce que contient un CV et comment il se présente.

Repérer ses connaissances

Avant de vous lancer dans la rédaction de votre CV, il est important d’effectuer un état des lieux de ce que vous savez faire en théorie et en pratique (connaissances, compétences, qualités personnelles).
Il est conseillé de partir de vos expériences qu’elles soient professionnelles ou extra-professionnelles, afin de les décrire et de les analyser.
Par exemple, prenons le cas d’une secrétaire avec une activité extra-professionnelle de bénévole dans une association distribuant des repas aux plus démunis :

Ces compétences ainsi déterminées vous permettront de bâtir votre argumentaire pour convaincre un recruteur.

Cet état des lieux vous sera aussi utile, d’une part, pour la rédaction de votre CV et de votre lettre de motivation et d’autre part, pour la préparation de votre entretien.

Comment réaliser un CV, que doit-il contenir ?

Quelques astuces :

  • Pour vous préparer dans la rédaction de votre CV, recensez les points suivants :
    • Employeur et lieu
    • Secteur d’activité et taille de la structure
    • Date de début et fin de contrat de travail
    • Fonction occupée et responsabilité assumée
    • Tâches effectuées / résultats obtenus
    • Types de problèmes résolus
    • Environnement humain (autonomie, travail en équipe)
  • Pensez à être sincère, à éviter les fautes d’orthographe, mentionner votre identité professionnelle (lauréat du concours…)
  • Évitez l’excès de couleur et d’originalité, l’utilisation de sigles sans les détailler, de joindre à votre CV d’autres documents (mémoires, études, fiches de notation...).

Votre CV doit être :

  • La carte d’identité de votre parcours : parlez d’activités et de tâches (plutôt que de statuts et de fonctions). Valorisez votre formation !!!!
  • Attractif : évitez tout ce qui vous dessert ou n’est pas utile dans l’emploi recherché. Mettez en valeur tout ce qui souligne vos compétences pour l’emploi recherché
  • Précis : indiquez vos missions, vos responsabilités et vos résultats, les ordres de grandeur de vos réalisations (nombre d’agents de la collectivité géré, budget géré,…)
  • Concis et clair : utilisez des phrases courtes, synthétiques. (une page suffit la plupart du temps)
  • Impeccable dans la présentation : faites une mise en page équilibrée et aérée. Restez sobre et classique

Architecture d'un CV

Etat civil
Nom, prénom, adresse, téléphone, email, date de naissance ou votre âge, votre situation de famille, votre situation statutaire.

L’ordre des différents thèmes abordés varie selon votre parcours : l’expérience professionnelle en premier pour les personnes expérimentées ou la formation pour les débutants.

Expériences professionnelles
Il existe 3 manières de présenter l’expérience professionnelle: vous devez choisir la présentation la plus pertinente mais aussi celle qui vous convient le mieux. Le CV doit être votre vitrine. C’est vous seul(e) qui le défendrez devant le recruteur.

CV anti-chronologique :
Listez vos expériences de la plus récente à la plus ancienne, vous valorisez ainsi votre dernière expérience. Si votre objectif (l’emploi pour lequel vous postulez) est dans la continuité de votre dernier emploi, il renforcera l’impression de cohérence de votre parcours professionnel.

CV de compétences :
Présentez vos domaines de compétences en détaillant les activités et indiquez brièvement les employeurs et dates d’emplois. Cette méthode permet aux employeurs d’identifier rapidement vos domaines de compétences (administrative, statutaire, juridique, logistique, financière, d’accueil, communication,…)

Vous les classez selon leur importance respective dans le poste à pourvoir, et vous les détaillez.
Cette présentation permet également de mettre en valeur une certaine polyvalence. Mais attention elle n’est pas adaptée à tous les profils.

CV fonctionnel :
Présentez les différentes fonctions occupées dans les emplois antérieurs avec pour chacune d’elles le détail des activités.

Il est conseillé si vous ne justifiez pas d’une activité professionnelle suivie et si vous revenez sur le marché du travail. Il peut également être utilisé si vous avez beaucoup d’expérience dans une fonction mais dans des secteurs d’activités différents (ex: 20 ans d’expérience en tant qu’assistante de direction dans plusieurs domaines).

Etudes formation
Ne mentionnez pas toutes vos études, surtout si vous avez un diplôme d’études supérieures.
L’accent peut être mis sur la formation continue et précisez aussi les formations extra-professionnelles.

Langues/Informatique
Faire apparaître votre maîtrise des langues ou des logiciels.
Attention un vrai bilingue est capable de tenir une conversation dans la langue indiquée !

Centres d'intérêts / activités extra-professionnelles
Facultatif mais ne pas négliger cette partie surtout pour les débutants.

Cette partie permet de connaître les aptitudes qui peuvent être transférables dans le domaine professionnel. Notez surtout celles qui nécessitent des qualités appréciées dans l’emploi recherché (exemple : marathonien pour un poste qui demande de l’endurance et de la rigueur personnelle).

Les aptitudes mises en œuvre dans le cadre d’un sport ou d’un loisir constituent un éclairage sur votre personnalité (exemple : sports collectifs = esprit d’équipe, président d’une association = « manager en herbe »).

Mentionnez ici aussi si vous avez un permis A et B, véhicule personnel…

N’OUBLIEZ PAS DE PRECISER SUR VOTRE CV SI VOUS ETES LAUREAT D'UN CONCOURS

Nous présentons l’architecture classique d’un entretien, mais attention, toutes les collectivités ne procèdent pas systématiquement de la même façon.

Les différentes étapes de l’entretien :

  • Accueil du candidat
  • Explication du déroulement de l'entretien / du processus de recrutement
  • Vous serez amené(e) à parler de vous
  • Présentation du poste et de son environnement
  • Vous serez invité(e) à vous exprimer sur :
  • Les raisons qui vous ont amené(e) à postuler, votre positionnement par rapport au poste
  • Les éléments de votre parcours
  • Conclusion de l’entretien, on vous demandera si votre intérêt pour le poste persiste, on vous invitera à poser des questions.

Quelques conseils avant d’aborder un entretien :

  • Adoptez une présentation adéquate (tenue vestimentaire correcte, ponctualité, maîtrise de l’émotivité, sourire…) et dégagez de la confiance en vous
  • Arrivez à l’heure, sans aucun retard et avec cinq minutes d’avance au maximum
  • Pensez à éteindre votre portable pendant l’entretien
  • Regardez l’interlocuteur. S’ils sont plusieurs, adressez-vous à tous, en les regardant tour à tour même si l’un d’entre eux ne pose pas de question
  • N’hésitez pas à faire repréciser ce qui n’est pas clair avant de répondre à une question
  • Vous devez être préparé(e), avoir noté quelques questions suite à la lecture de l’annonce
  • Vous munir d’un bloc notes, stylo, agenda, CV…
  • Vous devez avoir fait un minimum de recherche sur la collectivité, la ville, l’activité
  • Vous devez être capable de vous exprimer sur votre progression professionnelle et sur des intervalles sans emploi
  • Vous connaissez vos points faibles et vos qualités, d’après vous et selon votre entourage ou vos anciens employeurs
  • Vous pouvez vous exprimer sur une situation de conflit antérieur éventuellement, ou sur des décisions difficilement prises
  • Vous avez une idée de vos projets professionnels, de vos souhaits de mobilité.

Une fois recruté(e) par une collectivité, vous êtes nommé(e) fonctionnaire stagiaire pour une année. C’est le commencement de votre carrière de fonctionnaire territorial.

Vous devez suivre une formation d’intégration dispensée par le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT) durant l’année de stage. La demande de formation est transmise par la collectivité au CNFPT.

Au bout d’une année, vous êtes nommé(e) fonctionnaire titulaire. (Toutefois, la période de stage peut être prolongée d’une année).

Fichiers en téléchargement